L'importance de la provenance de vos fruits et légumes

Dernière mise à jour : 1 avr. 2021


Ah, les fruits et les légumes ! A la télé, dans la bouche de nos aïeux, depuis petit nous entendons qu'il est important d'en consommer quotidiennement.

Dans nos supermarchés, dans le hard-discount et chez nos primeurs, nous disposons d'un large choix de fruits et légumes, de toutes provenances, prix... Mais vous êtes-vous déjà demander comment est-il possible d'obtenir des prix parfois extrêmement bas et des fraises en plein hiver ?

Quelle réalité d'un point de vue santé ces végétaux nous apportes t-il ?


Les traitements chimiques (pesticides, emballages...):


Au delà de l'aspect écologique, les emballages plastiques méritent une attention particulière sur la question santé. En effet, les fruits et légumes emballés par différents plastiques sont soumis à leur contact aux perturbateurs endocriniens, comme n'importe quel aliment. A titre d'exemples, voici certains plastiques utilisés dans l'agro-alimentaire:

Le polystyrène contient du styrène, un cancérogène possible pour l’homme, qui,

lorsqu’il est chauffé, est susceptible de migrer dans les aliments. Le polystyrène contient du styrène, un cancérogène possible pour l’homme, qui, lorsqu’il est chauffé, est susceptible de migrer dans les aliments.

Le PET est susceptible de faire migrer des traces de trioxyde d’antimoine. Ce composé est classé comme possiblement cancérigène. C’est notamment pour cette raison qu’il ne faut pas consommer une eau en bouteille qui a été exposée au soleil. Le polystyrène contient du styrène, un cancérogène possible pour l’homme, qui, lorsqu’il est chauffé, est susceptible de migrer dans les aliments. Le polystyrène contient du styrène, un cancérogène possible pour l’homme, qui, lorsqu’il est chauffé, est susceptible de migrer dans les aliments.

Plus alerté sur la question des pesticides, lorsque l'on questionne l'opinion publique, les détails sur ceux-ci restent généralement flous. L'étude de 2018 de l'EFSA (Présence de pesticides dans les aliments : niveau stable, d'après les derniers chiffres | Autorité européenne de sécurité des aliments)

à démontré que "Plus de 96% des échantillons analysés pour le dernier rapport annuel sur les résidus de pesticides dans les aliments se situent dans les limites légales et environ 51% sont exempts de tout résidu quantifiable". Cependant, l'association écologiste Générations futures a analysé que parmi les 350 résidus de molécules chimiques trouvés dans les 41 722 échantillons de nourriture analysés par l'Efsa, 157 substances sont suspectées d'être des perturbateurs endocriniens. L'une d'elles, le boscalide, est un fongicide fréquemment utilisé pour protéger les cultures de fruits et légumes. Il a été retrouvé dans pas moins de 6 815 échantillons !

Il et vivement conseillé de nettoyer vos fruits et légumes avec des techniques naturelles : bain à l'eau+ vinaigre alimentaire, jus de citron, eau+ bicarbonate alimentaire et enfin de les brosser à l'eau claire et sécher.

Selon l'INRA: "Une pomme qui n’est pas issue de l’Agriculture Biologique subit en moyenne 36 traitements chimiques:22 contre les maladies fongiques, la tavelure notamment, neuf contre les insectes ravageurs, deux contre les mauvaises herbes et deux pour réguler la charge en fruits des arbres."

Attention cependant aux étiquettes douteuses : Un produit bio sur douze contrôlé en France n’est pas aussi bio qu’il le prétend. Dans les Alpes maritimes, ce chiffre monte même jusqu’à un produit bio contrôlé sur trois.


La valeur nutritive:


Lorsqu’un légume est frais, il apporte plusieurs choses: de l’eau, des fibres alimentaires, des vitamines, des minéraux, des polyphénols…

Contrairement à une idée reçue et souvent propagée par divers vecteurs, l'agriculture intensive n'a pas conduit à une énorme dégradation des qualités nutritionnelles des aliments de base depuis 60 ans.

-Cependant, la sélection de certaines variétés au détriment d’autres sur des critères esthétiques ou répondant aux besoins de production, ou encore le fait que nombre de fruits et légumes sont cueillis avant d’être mûrs, afin qu’ils résistent mieux aux centaines/milliers de kilomètres qu’ils parcourent avant d’être vendus font variés la biodisponibilité nutritive et raréfie celle-ci.

-A noter que dans beaucoup de légumes, la capacité de résistance aux microorganismes d’altération décroît pendant le stockage. Par prévention, il est conseillé de retirer les moisissures, fissures et de nettoyer vos fruits et légumes pour éviter de consommer des agents pathogènes.

-Les surgelés ont leurs avantages et inconvénients.

Le procédé de surgélation préserve la qualité nutritionnelle des légumes car ils sont rapidement traités (cueillis, épluchés, lavés) et refroidis à moins 18° C. Il n'en est pas toujours de même avec les légumes des marchés ou des étalages des magasins, qui peuvent perdre une partie de leurs vitamines entre la récolte et l'arrivée dans votre frigo, surtout en ce qui concerne les circuits longs.

Quel que soit leur mode de préparation, il est important de ne pas trop les cuire. Avant la surgélation, les aliments sont en effet déjà cuits afin d'éliminer les micro-organismes présents. C'est ce qu'on appelle le blanchiment.



Le site de production/ la traçabilité:


Chaque année, la DGCCRF mène une enquête nationale sur la qualité des fruits et légumes frais afin de vérifier la conformité aux normes de commercialisation ainsi que la loyauté de l’information délivrée. Elle vérifie notamment l’étiquetage : absence/erreur de l’origine, absence d’indication de catégorie, tromperie sur le poids des produits pré-emballés, utilisation de la mention « agriculture biologique » sans justification, utilisation d’allégations de santé etc. et la qualité : non-respect des caractéristiques minimales des fruits et légumes (pourriture, maturité excessive, verdissement, germination, traces de grêle, défaut de forme, etc.)

L’enquête (2018) a fait apparaître plusieurs manquements, principalement le non-respect des règles relatives à :

  • l’étiquetage (32 % des établissements contrôlés sur ce point présentaient une non-conformité)

  • l’origine (26 %) : Notamment un manque de rigueur dans les drive, toutes enseignes confondues et une fréquence élevée de défaut d’indication de l’origine d’un produit sur les factures. Exemple : pendant plusieurs mois, une plateforme régionale desservant des magasins locaux a omis de modifier, dans son application informatique dédiée, l’origine du céleri vendu, qui, facturé comme un céleri d’origine française, provenait en fait d’Espagne ;

  • l’information sur les prix et les conditions de vente (22 %) ;

  • la facturation (19 %) : des mentions obligatoires (origine, variété, catégorie, etc.) souvent absentes, des documents d’accompagnement non conformes et une indication de l’origine sous la forme d’abréviations ;

  • l’hygiène des denrées (16 %) ;

  • des tromperies et pratiques commerciales trompeuses (19 %) : des fruits et légumes importés ou introduits sont francisés (indication d’une origine France alors qu’ils sont produits à l’étranger), ou bien des produits indûment présentés comme « locaux ».


Quelles solutions ?

  • Evitez à tout prix les emballages plastiques des catégories 1, 3, 6 et 7. Privilégier le bio/vrac ou peler vos végétaux.

  • Via l'étiquetage sur les étales, vérifier toujours l'indication claire de l'origine et le nom de l'entreprise/groupe. Questionner si besoin. Privilégier les producteurs autours de chez vous pour garantir la traçabilité.

  • Privilégier les arrivages locaux/nationaux afin d'obtenir le plus frais et mûre possible, sans hésiter à consommer différentes variétés. N'hésitez pas à consommer du surgelé si besoin.



Pour aller plus loin :

La carte de France des départements les plus consommateurs de pesticides - Le Parisien

Quels fruits et légumes contiennent le plus de résidus de pesticides ? - Le Parisien

Comment enlever les pesticides de vos fruits et légumes ? : Femme Actuelle Le MAG

Qualité microbiologique des fruits et légumes: enssib

https://www.notre-planete.info/actualites/4286-detecter-produit-bio

https://www.zediet.fr/livres/manger-du-faux-pour-de-vrai/9782221253014.html

Les plastiques alimentaires sont-ils dangereux ? (lasantedanslassiette.com)

Fruits & légumes - présentation dans des emballages plastiques | Vie publique.fr (vie-publique.fr)

Emballages des fruits et légumes : le gouvernement perpétue le plastique | L'Humanité (humanite.fr)

Contrôle de la qualité des fruits et légumes frais | economie.gouv.fr

Qualité des fruits et légumes : quelles stratégies d’innovation pour la filière ? (zediet.fr)

La qualité des fruits et légumes | economie.gouv.fr

Qualité nutritive des aliments : des inquiétudes et des exagérations (lemonde.fr)

Les emballages plastique : quels impacts, quelle·s alternative·s ? (cit-light.org)

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout